Le Musée du LouvreLe Musée du Louvre
La pyramide du LouvreLa pyramide du Louvre
Le musée d'OrsayLe musée d'Orsay
L'horloge de la gare d'OrsayL'horloge de la gare d'Orsay
Le centre PompidouLe centre Pompidou
Le musée du Quai BranlyLe musée du Quai Branly
Le musée des arts et civilisationsLe musée des arts et civilisations
La cité des sciences et de l'industrie de La VilletteLa cité des sciences et de l'industrie de La Villette

Nos meilleures offres pour
Les musées de Paris

Vous êtes ici : Accueil > Les musées de Paris

LES MUSEES DE PARIS - Les trésors du patrimoine français

Les musées de Paris

Destination culturelle par excellence, Paris possède un nombre incalculable de musées, de la grande institution internationale au petit musée insolite que très peu de monde connaît... Il y a de quoi passer plusieurs jours entiers dans les musées de Paris.

Pour y voir un peu plus clair dans les plus de 130 musées qu'abritent Paris, voici un rapide tour des musées parisiens les plus connus :

  • Les amateurs d'art et d'architecture prendront la direction de l'incontournable musée du Louvre, du musée d'Orsay et de ses fantastiques collections ou encore du musée Maillol...
  • Les expositions d'arts moderne ou d'art contemporain sont plutôt le ressort du centre Pompidou ou de la Pinacothèque de Paris.
  • Pour les passionnés de civilisation et de culture, le musée du Quai Branly, l'Institut du Monde Arabe ou le musée Guimet sont à visiter en priorité.
  • Pour les sciences, il y a la Cité des Sciences de La Villette ou le Palais de la Découverte...

à noter également, pour la photo le musée du Jeu de Paume, pour la musique la Cité de la Musique, pour l'histoire de Paris le musée Carnavalet... Pour se pencher sur des artistes en particulier, on retient le musée Dali à Montmartre, le musée Delacroix, le musée Picasso ou le musée Rodin... Mais également les expositions du Grand Palais, qui à chaque évènement attire un grand nombre de visiteurs.

Les musées sont le reflet de l'histoire et de la richesse culturelle de la capitale. Cet héritage, la Ville de Paris le conservent, l'exposent et le font partager au plus grand nombre, que ce soit par les collections permanentes ou les expositions temporaires. Vous l'aurez compris, quelque soit l'âge ou les goûts, il y en a pour tout le monde !


LES DEUX PRINCIPAUX MUSEES DE PARIS

Le Musée du Louvre

Installé en plein coeur de Paris dans l'ancienne demeure des rois de France, venez découvrir les merveilles du plus grand musée du monde et de son trésor de plus de 35 000 oeuvres : Le musée du Louvre.

Lors de votre visite, vous traverserez l'histoire et le monde à travers les plus grands chefs d'oeuvre du Louvre. De la forteresse médiévale au musée universel, cette visite retrace l'histoire du palais royal et propose un itinéraire autour des chefs d'oeuvres des collections du musée : Mona Lisa, la Vénus de Milo, la Victoire de Samothrace, la Galerie d'Apollon, le Sacre de Napoléon...

Avec ses 210 000 m² dont 60 600 entièrement consacrés aux expositions et ses 10 millions de visiteurs annuel, le Musée du Louvre est l'un des trois musées les plus importants du monde, et le 3ème monument le plus visité de Paris derrière la Cathédrale de Notre Dame de Paris et la Basilique du Sacrée Coeur. Pour ne pas vous perdre dans les couloirs de l'Histoire, voici quelques pistes !

Le Musée du Louvre regroupe des collections exceptionnelles issues de nombreuses civilisations depuis l'Antiquité jusqu'à 1930. Les collections du Louvre sont réparties sur 2 étages, un rez-de-chaussée et un entresol. Chaque étage est organisé en 3 ailes :

  • Aile Denon
  • Aile Sully
  • Aile Richelieu

La visite du musée s'articule autour de 8 départements ou collections :

  • Antiquité Orientale : De la Préhistoire au début de l'époque islamique, les collections d'antiquités orientales du Louvre regroupent divers territoires de l'Afrique du Nord aux confins de la péninsule Arabique.
  • Antiquité Egyptienne : Département que l'on appelait autrefois le musée égyptien, il eut pour conservateur Jean-François Champollion. Aujourd'hui, les Antiquités égyptiennes sont réparties sur trois étages : à l'entresol, l'Égypte romaine et l'Égypte copte ; au rez-de-chaussée et au premier étage, l'Égypte pharaonique.
  • Antiquité Grecque et Romaine : Dans ce département c'est un vaste aperçu de l'art antique de la Grèce, l'Italie et de l'ensemble du bassin méditerranéen, que vous pourrez admirer.
  • Art de l'Islam : En 2003, le musée du Louvre crée un huitième département, consacré aux arts de l'Islam. De nouveaux espaces cour Visconti attendent le futur département et ses près de 3 000 oeuvres.
  • Sculptures : Un département qui présente la plus importante collection au monde de sculptures françaises et des chefs-d'oeuvre de la sculpture italienne et germanique.
  • Objets d'Arts : Un département constitué de bijoux, statuettes, meubles et tapisseries datant du haut Moyen Âge au milieu du XIXe siècle.
  • Peintures : Primitifs italiens ou français, grands tableaux français de l'école romantique, peinture hollandaise du XVIIe siècle... Un département prestigieux qui s'étend du XIIIe siècle à 1848.
  • Arts Graphiques : Une collection fragile de dessins, pastels, miniatures, estampes, livres, manuscrits... Qui ne peuvent être exposés de façon permanente à la lumière. Des oeuvres que l'on peut admirer lors d'expositions temporaires.

Les principales oeuvres à découvrir au musée du Louvre

Il faut visiter le musée du Louvre en deux ou trois fois, voire plus, pour en faire vraiment le tour. Si vous n'avez que quelques heures, voici un circuit réalisable pour voir les chefs-d'oeuvre les plus connus du Louvre.

  • Tout d'abord entrez par l'aile Tenon, vous arriverez face à deux statues de Michel Angelo : L'Esclave Mourant et L'Esclave rebelle. Il s'agit d'une oeuvre inachevée en marbre représentant deux hommes nus, destinée au tombeau du Pape "mécène" Jules II.
  • Salle 10, arrêtez-vous devant le très émouvant Radeau de la Méduse de Géricault. Les personnages sont à la dérive quand arrive un espoir : un bateau au loin. Les vagues, la voile de fortune, la souffrance des personnages du premier plan amènent doucement notre regard vers le tissus blanc, agité pour être sauvé des flots sombres et dévastateurs.
  • Dans la salle 8, la peinture française du XVIIIème siècle vous plonge dans l'histoire. Le Sacre de Napoléon de David est tout aussi intéressant au niveau artistique qu'au niveau politique. Napoléon a effectivement fait commande de ce tableau en demandant de mettre ou de retirer certains personnages. C'est ainsi qu'apparait au centre, sa mère qui avait refusé d'assister à la cérémonie, ou encore l'ambassadeur d'Orient au fond à droite, qui n'a pas eu le droit d'entrer dans la cathédrale. Dans un premier temps, Napoléon avait choisi de se représenter en train de s'auto-sacrer empereur avant d'opter pour le couronnement de Joséphine qui, elle, a préféré s'attribuer le jeune visage de sa fille pour s'immortaliser sur la toile...
  • Dirigez-vous ensuite vers l'escalier et donc vers la Victoire de Samothrace, vous ne pouvez pas manquer la déesse ailée Niké, une sculpture de 5,57 m de hauteur de l'époque hellénistique, représentant la victoire, posée sur la proue d'un navire.br /> Dans la salle sous la Victoire de Samothrace, vous pourrez y admirer la célèbre Vénus de Milo.
  • Poursuivez dans le long couloir des peintures italiennes. Sur la gauche, vous tomberez béat devant Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant de Léonard de Vinci.
  • Enfin la voici, la Joconde (ou Portrait de Mona Lisa), célèbre tableau de l'artiste italien Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506, qui représente un portrait mi-corps, probablement celui de la florentine Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo.
    La Joconde est devenue un tableau mondialement célèbre car, depuis sa réalisation, nombre d'artistes l'ont prise comme référence. À l'époque romantique, les artistes ont été fascinés par l'énigme de La Joconde et ont contribué à développer le mythe qui l'entoure, en faisant de ce tableau l'une des oeuvres d'art les plus célèbres du monde, si ce n'est la plus célèbre.

Dans la galerie du Carrousel (point d'accès au Musée du Louvre), vous y trouverez boutiques, restaurants, et librairies du Musée.

Tous les soirs à la tombée de la nuit, la Pyramide du Louvre s'illumine. Vous pouvez alors combiner votre visite avec une balade nocturne dans les jardins des Tuileries.

Le musée d'Orsay

Aménagé dans l'ancienne gare ferroviaire d'Orsay aux allures de palais et inaugurée pour l'exposition universelle de 1900, le musée d'Orsay est l'un des plus prestigieux musées parisiens après celui du Louvre ; avec plus 3 millions de visiteurs annuels, il fait partie des dix premiers musées mondiaux.

Connu dans le monde entier pour sa riche collection d'art impressionniste, le musée d'Orsay est aussi le musée de toute la création artistique du monde occidental de 1848 à 1914. Ses collections représentent toutes les formes d'expression, de la peinture à l'architecture, en passant par la sculpture, les arts décoratifs, la photographie.

Fin 2011, le musée a rouvert la totalité de ses espaces, entièrement rénovés, et avec de nouvelles salles : 400 m² supplémentaires pour le pavillon amont, les artistes du postimpressionnisme au coeur du musée, la restructuration de la galerie des impressionnistes, un nouvel espace d'exposition temporaire sans oublier la nouvelle décoration « aquatique » du café des hauteurs confiée à deux designers brésiliens, les frères Campana.

A découvrir au musée d'Orsay

Le musée d'Orsay, moins grand que le Louvre est tout de même impressionnant et possède la plus grande collection d'oeuvres impressionnistes au monde (Renoir, Monet, Manet, Van Gogh...). Parmi les grandes oeuvres conservées au Musée d'Orsay, beaucoup ont marqué l'histoire de l'art par la rupture qu'elles ont marquée, l'audace ou l'avant-gardisme dont elles ont fait preuve.

Il vous faudra plusieurs visites de 3-4 heures pour plus ou moins découvrir les différentes expositions. Nous vous avons donc préparé une liste des oeuvres essentielles du musée d'Orsay que vous pourrez visiter avec votre guide personnel :

  • L'Angélus, 1858, Jean-François Millet (1814-1875), pour la douce lumière qui émane de cette scène de recueillement et pour ce précieux témoignage de la vie paysanne du XIXe siècle.
  • Un enterrement à Ornans, 1849-50, Gustave Courbet (1819-1877), parce que cette immense toile si décriée, qualifiée de vulgaire, est devenue une oeuvre manifeste du Réalisme dont Courbet fut le chef de file.
  • La Danse, 1865-1869, Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875), parce que cette farandole tournoyante sculptée de femmes, loin de nous laisser de marbre, nous entraîne dans le mouvement de la danse.
  • Olympia, 1863, Edouard Manet (1832-1883), pour l'extrême provocation que l'oeuvre représente, jamais auparavant le nu n'avait été utilisé pour décrire avec un tel réalisme une simple prostituée du Second Empire.
  • Porte de l'Enfer, entre 1880 et 1917, Auguste Rodin (1840-1917), parce que cette oeuvre symboliste, qui traduit si bien le pouvoir d'expression du corps humain entre ombre et lumière, laisse toute liberté à l'imagination.
  • Petite danseuse de 14 ans, entre 1875 et 1880, Edgar Degas (1834-1917), pour la grâce de cette petite ballerine au tutu rose qui témoigne d'un hyperréalisme.
  • Portrait de l'artiste, 1889, Vincent van Gogh (1853-1890), pour affronter le regard du génie aux traits sont durs et émaciés et dont l'anxiété est palpable.
  • Cathédrale de Rouen, 1892-1894, Claude Monet (1840-1926), parce que cette série témoigne de l'obsession du peintre à saisir l'évolution incessante de la lumière et des variations atmosphériques dans sa peinture.
  • La femme à la cafetière, vers 1895, Paul Cézanne (1839-1906), parce que ce portrait massif aux volumes géométrisés, presque sans perspective, annonce le cubisme.
  • Le Talisman, l'Aven au Bois d'Amour, Octobre 1888, Paul Sérusier (1864-1927), parce qu'après ce tout petit bout de toile où chaque élément est représenté par une tâche de couleur, rien ne sera plus comme avant.

Les visites à thème

Pour optimiser votre visite au maximum, vous pouvez prévoir un thème à définir qui guidera votre parcours

  • Votre fille se voit petit rat de l'Opéra ? Voici des oeuvres autour de la danse à lui faire découvrir : Les danseuses de Degas (sculptures et peintures), Danse à la ville ou Danse à la campagne de Renoir pour voir les danses de salon en habit du dimanche du XIXème siècle, les cabarets de Toulouse-Lautrec pour découvrir la Goulue et les spectacles du Paris 1900, les danseuses espagnoles avec leur castagnettes de Roig y Soler, les danseuses orientales de Paul Bouchard (Les almées), les statues de Gauthier, les photos de De Meyer...
  • Si la passion de votre petit garçon est le grand large et les bateaux, voici de quoi le contenter : Les régates à Perros-Guirec de Maurice Denis, La nuit étoilée de Van Gogh, Le soleil dans la maison de Henri Le Sidaner, des ports de Renoir, Boudin ou Sisley, le bord de mer vu par Whistler (Variations en violet et vert), La Seine de Gauguin, les voiliers d'Argenteuil de Caillebotte ou de Monet, La mer orageuse de Courbet, Le retour de la pêche de Sorolla, La voile verte ou La bouée rouge de Signac...
  • De plus, vous ne pouvez pas visiter le Musée d'Orsay sans voir des toiles qui ont fait la révolution en leur temps : Le Déjeuner sur l'herbe d'Édouard Manet ; L'Origine du monde ou Les raboteurs de parquet de Gustave Courbet; La maison du pendu de Cézanne qui a été présentée à la première exposition des impressionnistes...

Vous l'aurez compris les plus grands y sont, et surtout : Bonnard, Boudin, Caillebotte, Eugène Carrière, Cézanne, Corot, Courbet, Degas, Maurice Denis, Henri Fantin-Latour, Gauguin, Manet, Millet, Monet, Pissarro, Renoir, Seurat, Signac, Sisley, Toulouse-Lautrec, Valloton, Van Gogh, Vuillard...